Le formulaire pour candidater à la liste l’Alternative ! Perpignan écilogique et solidaire est en ligne

Annoncé lors de la deuxième assemblée citoyenne d’octobre et présenté lors de la troisième assemblée du 5 novembre, le formulaire pour candidater à la liste que portera « l’Alternative ! Perpignan écologique et solidaire » est en ligne.

Continuer la lecture de « Le formulaire pour candidater à la liste l’Alternative ! Perpignan écilogique et solidaire est en ligne »

Réaction à l’annonce de la candidature d’Agnès Langevine

Nou-s Perpignan, créé avec le soutien d’EELV, après un an de travail de fond, a contribué en cette fin d’été à la création d’une Assemblée citoyenne afin de construire une dynamique de transformation pour les prochaines municipales à Perpignan. Cette dynamique rassemble des habitant·es, des militant·es associatif·ves ou syndicalistes, des collectifs citoyens et des partis et mouvements politiques de gauche autour d’un socle commun, notre manifeste, et d’un processus démocratique et transparent, à l’image de ce qui se fait dans beaucoup d’autres villes en France, notamment à Marseille, à Montpellier et à Toulouse.

L’Assemblée, qui portera la liste « L’Alternative ! Perpignan écologique et solidaire » n’a eu de cesse d’inviter l’ensemble des forces militantes, et particulièrement les écologistes, à rejoindre sa démarche inédite pour constituer une seule liste à même de renverser l’oligarchie conservatrice au pouvoir depuis 60 ans à Perpignan et d’offrir un autre horizon que le repli sur les thèses du Rassemblement National.

Malgré le soutien initial d’EELV, malgré nos invitations répétées, sans suite, afin de présenter notre démarche et d’avancer ensemble, nous constatons la candidature d’Agnès Langevine, vice-présidente EELV de la Région en charge de la transition écologique. Cette candidature écologiste, présentée comme celle du rassemblement, et qui nous met dans la case de « l’extrême » en minimisant le caractère innovant de notre démarche, ne peut que décevoir notre souhait d’être toutes et tous réellement rassemblé· es. Le « rassemblement » tant voulu se ferait donc sans la dynamique citoyenne ? Sans un nouveau rapport à la politique dont l’envie est pourtant clairement exprimée par nos concitoyen·nes, via toutes les mobilisations depuis fin 2018 et via toutes les enquêtes d’opinion, qu’elles soient nationales ou locales ?

Nou-s Perpignan reste persuadé que seule une démarche ouverte et participative peut donner envie aux habitant·es de se ressaisir de la politique et faire la différence dans les urnes et dans la ville, pour changer la donne à Perpignan. Au-delà des enjeux écologistes que nous porterons avec conviction et détermination, il faut offrir un projet d’ensemble pour redonner espoir et dignité aux habitant·es de cette ville en souffrance et uniquement gouvernée par le clientélisme. Cela passe par la mobilisation des énergies, non pas derrière une personne providentielle, mais dans un collectif. Nous restons donc déterminé·es à créer cette alternative écologique et solidaire, reposant sur un socle démocratique incontournable que nous mettons en acte dans notre fonctionnement.

L’Assemblée citoyenne est ouverte à toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans cet objectif de transformation politique pour gagner la ville en mars 2020. Rejoignez-nous le mardi 5 novembre à 18 h Salle des Libertés pour la troisième assemblée !

Perpignan, le 25 octobre 2019

Les événements de L’Alternative ! pour octobre et novembre

L'Alternative ! Perpignan 2020

Un Agenda chargé pour les travaux de « L’Alternative » où nous vous attendons nombreux !

Ateliers de l’Alternative

  • Atelier « RIC local » : Mardi 22 octobre à 18h30 à l’Ubu (Place Rigaud)
  • Atelier « Démocratie » : mercredi 23 octobre à 14h à l’Ubu (Place Rigaud)
  • Atelier « Culture » : Mardi 29 octobre à 18h30 à la Cyberbodéga (26 rue de l’Avenir)
  • Atelier « Social » : Jeudi 7 novembre à 18h dans les locaux du Travailleur Catalan (44 avenue de Prades)
    Atelier « Économie Sociale et Solidaire – ESS » : Samedi 9 novembre 15h à l’Atmosphère (Place Rigaud)
  • Atelier « Mobilité et transports » : Mercredi 13 novembre à 18h30 à La Boc (3 rue Marceline Desbordes Valmore)
  • Soirée « Quelle citoyenneté dans la ville ? » avec Salah Amokhrane, ancien Motivé de Toulouse : Jeudi 21 novembre à 19h, salle municipale Tour Barande (Esplanade Edouard Le Roy – Moyen-Vernet)

Caravane des quartiers

  • Samedi 26 octobre à partir de 10h : Champ de Mars, devant la Poste rue Madame de Sévigné
  • Samedi 2 novembre à partir de 10h : Avenue Joffre, sur le parking devant l’UDAF et le GRETA (au niveau du numéro 31)
  • Samedi 2 novembre à partir de 16h : Avenue Torcatis, à la sortie de la passerelle

RDV extérieurs

  • Journée festive et solidaire avec les réfugiés, organisée par le Collectif des sans-papiers : Dimanche 27 octobre à partir de 12h au parc de Clairfont de Toulouges. A 16h, débat « Immigration et droit d’asile » animé par la CIMADE66 et l’ASTI66
  • Conférence sur les centres de santé, organisée par le PCF66 : mardi 12 novembre à 18h salle des Libertés (3 rue Edmond Bartissol)

Pour Jean-Marc Pujol : « les discriminations, c’est pas trop chez nous qu’il y en a ! »

Lors du comité de pilotage du Contrat de Ville qui s’est tenu le 26 septembre 2019, Jean-Marc Pujol, en qualité de Président de Perpignan Méditerranée Métropole, a déclaré de but en blanc : « Les discriminations, c’est pas trop chez nous qu’il y en a ! ».
S’en est suivi une série de propos visant clairement à minimiser, voire relativiser, la réalité des discriminations et notamment les violences faites aux femmes.

Ces propos, tenus alors que la réunion portait à ce moment-là sur les programmes de lutte contre les discriminations, montre le déphasage complet entre la réalité que vivent les Perpignanais·es et les Français·es en général et la vision du monde affichée par une équipe municipale clairement à bout de souffle.

Certes, pour reprendre le propos de Jean-Marc Pujol, la France n’est pas le pire pays où vivre. Mais comparaison n’est pas raison !

Les politiques mises en œuvre par la municipalité et la communauté urbaine sont largement en deçà des besoins exprimés par les habitant·es de Perpignan. L’affaire de l’hôtel La Cigale a fini de montrer le ridicule de la municipalité pour tout ce qui touche à la défense des plus fragiles.
La lutte contre toutes les formes de discrimination, contre les féminicides, contre l’homophobie, contre le racisme, doit être une priorité de la mairie et de la communauté urbaine.
Perpignan doit être une ville accueillante pour tous et qui défend chacun de ses habitant·es !

Pour une assemblée citoyenne à Perpignan !

Nou-s Perpignan est un collectif citoyen né il y a plus d’un an dans le but de constituer une alternative citoyenne et de rassembler dans notre ville les forces sociales et écologistes pour les prochaines municipales. L’état actuel des discussions entre toutes ces forces pour présenter aux électeurs une seule liste confirme que seule la démarche d’une liste citoyenne peut aboutir à un large consensus. Rappelons que lors des dernières élections européennes le total des votants pour les partis et mouvements de gauche a atteint 30%. Oui la gauche existe à Perpignan et ces électeurs souhaitent le rassemblement !

Les discussions ont bien avancé et l’appel à la création d’une assemblée citoyenne auquel nous avons participé a déjà reçu plus de 100 signatures en deux jours.  Le rassemblement des citoyennes et des citoyens et des différents collectifs citoyens sera formalisé le 14 septembre place Rigaud à partir de 16h lors d’une large assemblée. Cette dernière sera chargée de définir les modalités du mouvement. Un manifeste rappelant nos valeurs essentielles, à savoir une transformation démocratique, sociale et écologique, sera soumis à l’approbation des participants.

Signer l’appel en ligne
(Attention, pour que nous ayons accès à votre identité, il faut avoir ou créer un compte sur le site qui accueille l’appel).

Relayer la tenue de l’assemblée le 14 septembre

Nou-s Perpignan affirme haut et fort qu’il n’y a pas de transition écologique possible sans justice sociale et sans démocratie. Nous devons agir devant l’urgence climatique et la perte de la biodiversité autant au niveau local que global. Une municipalité a un rôle essentiel pour mettre en œuvre les solutions sur la transition écologique (politique des transports digne de ce nom, du vert plutôt que du béton, l’arrêt total de l’extension des grandes surfaces) comme pour lutter contre la précarité dans notre ville et redonner de la dignité à ses habitantes et habitants (qualité des services publics, politique de logements et de santé, culture pour toutes et tous). La qualité de vie doit passer par une meilleure sécurité et par une ville propre.

Pour Nou-s, la participation citoyenne aux décisions municipales est la base même d’une politique efficace pour sortir Perpignan du marasme et redonner espoir aux Perpignanais. Nous appelons tous les habitantes et les habitants qui croient à un possible changement à rejoindre cette initiative et à participer à l’assemblée du 14 septembre, 16h sur la Place Rigaud.

PERPIGNAN, Ville d’accueil

La porte de l’immeuble Lamartine (propriété de la mairie), rue Zola, murée par la mairie de Perpignan en juin 2019 suite à l’évacuation d’un squat en juin 2019.

Immigré, étranger, migrant, réfugié, demandeur d’asile, sans-papiers… autant de termes qui agitent le monde politique, nourrissent conversations et fantasmes, et interpellent notre société souvent sur fond d’ignorance, de malentendus, de contre-vérités et d’instrumentalisation.
Pour la droite et l’extrême-droite, l’accueil des « étrangers » est un prétexte pour justifier une politique d’exclusion, pour aggraver les communautarismes, diviser les travailleurs, les précaires et tous ceux qui sont en difficulté : les boucs-émissaires sont toujours utiles !
Pour la gauche qui, sur cette question, peine à tenir un langage clair et à sortir des propositions en demi-teinte, c’est une difficulté.
Pour Nou-s Perpignan, c’est l’opportunité de rappeler des vérités et de prendre les problèmes à bras-le-corps, ici, à Perpignan et en terre catalane.

Continuer la lecture de « PERPIGNAN, Ville d’accueil »

Caravane des quartiers – La parole des habitant·es

A l’issue des cinq arrêts de notre caravane des quartiers entre février et juin 2019 (St Assiscle, Clodion, Las Cobas, Moulin à Vent et Place Cassanyes), où nous avons discuté avec de nombreuses personnes et recueilli plus de 80 contributions écrites, nous pouvons  faire état de l’avis des habitant·es sur leur vie quotidienne et sociale dans ces quartiers mais également de leurs propositions.

Continuer la lecture de « Caravane des quartiers – La parole des habitant·es »

Forum#1 Démocratie locale – Retour sur l’atelier ‘Comment vraiment participer aux décisions municipales ?’

La dizaine de participant·es à l’atelier est partie d’une analyse de sa pratique de la « participation » à laquelle on nous invite parfois, ou au contraire de sa non-participation :

Continuer la lecture de « Forum#1 Démocratie locale – Retour sur l’atelier ‘Comment vraiment participer aux décisions municipales ?’ »