NOU-S PERPIGNAN a manifesté à Orle

Samedi 27 octobre, malgré la pluie, NOU-S PERPIGNAN a voulu manifester sur le site d’Orle pour demander l’arrêt du massacre du patrimoine de notre ville.

NOU-S Perpignan à Orle
NOU-S Perpignan à Orle

Orle est un site médiéval de première importance. Connu depuis longtemps, signalé sur le PLU de la ville, ayant fait l’objet de plusieurs reconnaissances archéologiques, les vestiges du village et du cimetière médiéval, dont les plus anciens datent du IXe siècle, aurait dû être protégés. Un promoteur peu précautionneux vient d’en éventrer la partie la plus remarquable, avant peut-être de détruire l’église qui ne fait l’objet aujourd’hui d’aucune mesures de protection.

Orle - les travaux affectant le cimetière du Moyen Age
Orle – les travaux affectant le cimetière du Moyen Age

Cette destruction lamentable n’est qu’un exemple de la légèreté avec laquelle la municipalité de Perpignan traite le patrimoine de la ville. Ici, c’est de passivité coupable qu’il s’agit. Les terrains auraient pu être préemptés, le site mis en valeur. L’église devrait d’urgence faire l’objet d’un classement. Mais bien sûr, rien n’a été fait dans ce sens. Comme d’habitude à Perpignan rien ne doit entraver le chemin des tractopelles et d’un développement économique prétendu, qui ressemble de plus en plus au naufrage d’une civilisation. Même les tombes de nos plus vieux ancêtres devaient être profanées sur l’autel du béton.

Travaux à Orle – ASPAHR 2018
Travaux à Orle – ASPAHR 2018

Au centre-ville, ce n’est plus de passivité qu’il est question, mais de destruction acharnée. Plus de 80 immeubles appartenant à notre patrimoine vernaculaire ont disparu au cours des dernières années pour laisser place à des parkings, des dents creuses, ou des réussites architecturales comme la résidence étudiante de Saint-Mathieu. Suivant une tradition de vandalisme bien établie depuis l’ère Alduy, la politique urbanistique de la municipalité Pujol continue à appliquer des méthodes et des modèles complètement dépassés.

Les travaux de démolition de l'îlot Puig
Les travaux de démolition de l’îlot Puig

Ailleurs encore, l’incurie et le manque d’ambition de la municipalité sont effarants. Le musée des Arts et traditions populaires du Castillet, cher à Joseph Deloncle – dont la pharmacie a été descendue – a été fermé. Le musée archéologique de Ruscino reste une coquille vide, sans que l’on ne parle même plus de le faire fonctionner. Par contre l’idée d’ouvrir un camping parc à thème, qui finira de défigurer Château Roussillon, a trouvé l’oreille de la municipalité. Le musée des poupées Bella ne vivote que grâce aux efforts de passionnés.

Ruscino - février 2018
Ruscino – février 2018

Le bilan est affligeant, et la défaillance sans excuses. NOU-S PERPIGNAN les condamne, et défend une vraie politique du patrimoine pour notre ville. Le patrimoine de Perpignan doit cesser d’être présenté comme une contrainte ou comme un coût insoutenable. Le patrimoine de Perpignan est une chance pour la ville, il doit être un facteur de cohésion sociale pour ses habitants, de reconnaissance pour ses visiteurs. Pour le centre-ville, NOU-S PERPIGNAN demande que les opérations de rénovation urbaine soient menées en respectant le patrimoine bâti des quartiers, et en accord avec les habitants. Qu’elles privilégient la réhabilitation à la destruction, contrairement à ce qui se fait actuellement. Pour les quartiers, NOU-S PERPIGNAN demande que le patrimoine remarquable soit systématiquement identifié et préservé, que les musées soient ouverts et valorisés pour devenir des espaces culturels structurants, connus et fréquentés de leurs habitants. Il est inadmissible qu’un permis de détruire menace encore aujourd’hui la maison Combe-Jacomet, quartier de la Gare, et que le site de Ruscino soit abandonné.

Perpignan est une ville pleine de richesses historiques et patrimoniales. Elles sont un bien commun des Perpignanais. Elles doivent être mises au service de la cohésion sociale, du développement culturel, et de l’économie de notre ville. Les compétences sont nombreuses qui pourraient imaginer comment en faire un atout. Il est temps d’arrêter le massacre du patrimoine de Perpignan, et de mettre en place une vraie politique du patrimoine au service des Perpignanais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *