L’histoire du Golf de Villeneuve-de-la-Raho

En cette fin d’année 2018, alors que la périphérie de Perpignan et la plaine du Roussillon sont dévastées par l’urbanisation galopante, Jacqueline Irles annonce la sortie de terre du complexe immobilier du Golf de Villeneuve-de-la-Raho dans deux ans.

Elle va un peu vite en besogne, car il faudrait d’abord que le préfet délivre une déclaration d’utilité publique. Et, même dans ce cas, le projet n’est pas sûr d’aboutir.
Mais rien n’étonne plus dans cette histoire rocambolesque, jalonnée d’études d’impact peu exhaustives, de décision de justice inusuelle, d’enquêtes publiques orientées, de permis d’aménager déposé sans prévention, et de passivité de certains services de l’État.
Jugez plutôt.

Une réponse sur “L’histoire du Golf de Villeneuve-de-la-Raho”

  1. Avant il y avait de la vigne et se promener sur les chemins
    entre les ceps les figuiers et les amandiers était un vrai plaisir
    Aujourd’hui les vignes ont disparues et si on peut toujours se
    promener sur ces friches c’est pour y admirer détritus , vieux frigos
    pneumatiques usés et bien d’autres cochonneries . Alors je me dit
    qu’il serait plus sain de pouvoir avoir à coté de soi un golf plutôt
    qu’une poubelle en plein air

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *