Absence d’éducateurs de rue

NOU-S PERPIGNAN interpelle la municipalité et le Conseil départemental

La chose est à peine croyable, mais elle en dit long sur l’attention que la municipalité de Perpignan accorde aux politiques sociales, et sur la capacité de nos élus à agir en commun pour le bien être de la population : Perpignan n’a pas d’éducateurs de rue.

Des éducateurs de rue à Pau.
Des éducateurs de rue à Pau.

Perpignan est une des villes les plus pauvres de France. Perpignan possède des quartiers classés parmi les dix plus pauvres de France. Dans ces quartiers la jeunesse est frappée par l’échec scolaire, le manque de perspectives, le chômage, et des jeunes traînent, menacés par les conduites à risque ou par la délinquance. Et il n’y pas d’éducateurs de rue à Perpignan.
Le Conseil départemental, dont la politique sociale est un attribut majeur, n’a pas pourvu de postes. Et la municipalité de Perpignan n’en réclame pas, ni ne fait rien pour pallier à ces absences. Tout au contraire, elle fait vivre ses centres sociaux dans une pénurie de moyens incompréhensible au vu de la situation sociale de notre ville.

NOU-S PERPIGNAN dénonce cette passivité coupable, et propose que la politique sociale devienne une priorité de la municipalité, qui doit y allouer tous les moyens possibles, et s’accorder avec le Conseil départemental pour offrir à la jeunesse de ses quartiers un avenir autre que la misère et le désœuvrement.

Une réponse sur “Absence d’éducateurs de rue”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *