NOU-S PERPIGNAN a débuté sa « Caravane des quartiers » à Saint-Assiscle samedi 23 février.

En nous installant avec notre vélo-carriole dans un lieu stratégique de chaque quartier à raison d’une fois par mois, il s’agit de faire connaître notre collectif et de recueillir l’avis des habitant·e·s sur leur quartier et sur la ville, afin d’engager un dialogue fructueux et de prendre la mesure de la situation partout à Perpignan.

Pour cette première étape à Saint-Assiscle au niveau des commerces fréquentés le samedi matin, nous avons pu prendre le pouls du quartier et des attentes de ses habitant·e·s. Nous avons échangé avec une cinquantaine de personnes agréablement surprises de se voir donner la parole et recueilli plus d’une vingtaine de contributions écrites sur la vie du quartier et les souhaits d’évolution.

Il en ressort que le quartier est calme et agréable à vivre, les commerces et les services de proximité sont toujours présents (maison de santé fort appréciée par exemple) et les habitants sont heureux d’avoir enfin un espace vert aménagé le long de la Basse. En dehors de cet aménagement récent, ils regrettent le manque d’équipements de proximité et proposent citystade et salle de sport (demande forte pour les jeunes), des ateliers plus diversifiés à l’annexe mairie, le développement d’activités culturelles…

D’une façon générale, ils soulèvent qu’il y a peu d’espaces de rencontres dans le quartier et sont en attente d’animations et de projets pour faire du lien entre les générations et les différentes parties du quartier. Ils pointent notamment le manque d’ambition pour la rénovation de la place commerçante le long de l’avenue de la Massane : les travaux n’ont pas permis de modifier l’emprise de la voiture et le projet d’un marché de proximité sur cet espace n’a pas vu le jour. Le projet de reconquête des friches de l’abattoir en un lieu associatif ouvert sur le quartier a également été cité comme une chance à ne pas rater.

Les contributions lors de la Caravane des Quartiers à Saint-Assiscle
Les contributions lors de la Caravane des Quartiers à Saint-Assiscle

Ces rencontres confortent NOU-S Perpignan sur le constat qui a conduit à sa création et dans sa dynamique : les habitants, s’ils sont souvent désabusés de l’état de la ville, détiennent l’expertise pratique de la ville et sont force de propositions vers de nouvelles perspectives. C’est avec toutes et tous que nous comptons construire le projet d’une municipalité renouvelée, qui écoutent et redonnent l’initiative aux habitant·e·s de la ville, en mettant en place des outils de démocratie participative comme les assemblées de quartier et les budgets participatifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *