Nou-s Perpignan soutient les enseignants et parents d’élèves qui manifestent leur désaccord vis-à-vis de la loi sur « l’école de la confiance » dite loi Blanquer.

Sous couvert de confiance, on souhaite rationaliser l’école publique (regroupement collège/primaires), rendant l’école plus éloignée des familles alors qu’il faudrait au contraire l’en rapprocher. Après la gestion administrative des hôpitaux dont on voit le résultat catastrophique en termes de service rendu et de conditions de travail, voici le tour de l’école !

Par ailleurs, en rendant la scolarité obligatoire dès 3 ans (alors qu’elle est effective à 97 % en dehors de toute obligation) au lieu de 6, la contribution que les collectivités vont devoir verser aux maternelles privées est inadmissible : elle va peser sur leurs budgets, alors que nous avons besoin de cet argent pour financer une école publique de qualité.

Il faut investir l’école publique pour en refaire des lieux de mixité et de réussite pour tous, et non renforcer la ségrégation scolaire. C’est particulièrement vrai à Perpignan et nous défendrons une politique éducative ambitieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *