Perpignan à gauche. Relevons le défi !

Tout le monde le sait, la situation politique de la gauche à Perpignan est préoccupante. Et toutes les rumeurs préviennent du danger d’une victoire du Rassemblement national aux prochaines municipales. Fondées ou non, elles doivent inviter les gens de gauche à s’unir pour pouvoir lutter, et pour offrir à la ville et à ses habitants un véritable horizon.

NOU-S PERPIGNAN est prêt à relever le défi, et tend la main à tous les progressistes afin de constituer une force et une dynamique capables de renverser ces sombres pronostics. Pour cela il faut du renouvellement, dans les figures et dans les pratiques, afin de redonner confiance aux Perpignanais. Pour cela il faut à la fois de l’audace et du pragmatisme dans les propositions, afin d’inventer une ville où il fasse à nouveau bon vivre. Pour cela il faut un esprit de concorde, une capacité d’ouverture, afin que toutes les forces de gauche puissent se sentir partie prenante de cet effort collectif.

C’est pour cela que le collectif NOU-S PERPIGNAN s’est constitué. Il propose à tous les citoyens et à toutes les formations qui veulent relever ce défi d’être l’instrument de cette reconquête.

PARK(ing) DAY

À l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité, NOU-S PERPIGNAN a voulu prendre une initiative forte pour dénoncer la situation calamiteuse des transports publics et des mobilités douces dans notre ville.

Absence de pistes cyclables, absence de voies de bus, trottoirs dangereux, embouteillages toujours plus nombreux, pollution, bruit, nervosité, voilà notre lot quotidien. Il est temps d’en sortir et d’imaginer une autre politique de la mobilité.

Le Parking Day est un évènement international, qui se tiendra dans 180 villes du monde cette année. Il consiste en l’occupation d’une place de parking payante pendant toute ou partie d’une journée, et de la mise à profit de celle-ci pour imaginer une ville accueillante aux piétons, aux cyclistes, aux personnes à mobilité réduite. Une ville dans laquelle on puisse à nouveau vivre bien ensemble.

La canicule et la ville

Le collectif NOU-S PERPIGNAN ose espérer que la canicule dont nous sortons péniblement, et la menace de celles qui s’annoncent, constitueront un tournant pour la municipalité dans sa vision de la ville, ainsi que dans sa manière de penser son aménagement.

Si nous voulons limiter les effets des coups de chaleur à venir, Perpignan ne peut plus se permettre de liquider ce qui reste de sa ceinture verte, ni d’urbaniser tous les espaces encore libres dans son tissu urbain. Au contraire NOU-S PERPIGNAN propose un plan de renaturalisation de la ville qui préserve et étende les espaces verts, comme on le fait actuellement à Lyon. On ne peut plus décemment aujourd’hui lotir tous les espaces depuis le parc des Sports jusqu’au Mas Palegry, depuis Mailloles jusqu’au Mas Besson. On ne peut plus décemment aujourd’hui détruire les ruelles du centre ancien pour ouvrir des parkings fournaises. C’est être irresponsable et foncer dans le mur climatique.

Outre cette politique de renaturalisation de la ville, une attention particulière doit être portée à l’aménagement et au mobilier urbain. Pour résister à la chaleur nous avons besoin d’arbres sur nos places et nos promenades (mais les arbres ont disparu dans notre ville), de bancs pour nous asseoir (mais ceux de la Cité des Pêchers se sont évanouis), de fontaines disponibles régulièrement au centre-ville et dans les quartiers (mais celle de la place Rigaud n’est plus), de jardins publics qui soient ouverts à permanence.

La municipalité, pour montrer son souci de la population, devrait enfin se décider à avancer sur l’équipement et la gestion de l’espace public. NOU-S PERPIGNAN en fait déjà un axe majeur de son projet pour la ville.