Pollution lumineuse, interpellons le conseil municipal

Pour réduire la pollution lumineuse comme les dépenses énergétiques, nous manifesterons silencieusement à l’occasion du prochain conseil municipal le mercredi 22 mai.
RDV 17h sur la place de la Loge.

Nous avions interpellé le maire de Perpignan sur le non respect de l’obligation d’extinction des enseignes lumineuses entre 1 et 6h du matin, dans la plupart des cas le fait de grandes enseignes.
M.Pujol nous a répondu que c’était « complexe » (voir https://nousperpignan.org/2019/04/08/en-reponse-a-votre-reponse-a-propos-de-la-loi-sur-les-enseignes-lumineuses/)
Il y a bien des choses complexes à réaliser dans cette ville par manque de volonté politique !

Jean-Marc Pujol ami de la nature

Déchets en bordure d'un chantier

Plus on approche des élections et plus on rit (jaune) avec le Journal de Perpignan. Voilà que dans le dernier numéro de son bulletin de propagande, Jean-Marc Pujol vante la réduction des impôts (sans faire référence à l’augmentation continue de la dette), et en double page sa politique de protection de la biodiversité.
Il a raison Jean-Marc Pujol, on devrait lui donner cette double investiture Les Républicains/La République en Marche qu’il a vainement cherché à obtenir jusqu’ici. Il y a du Macron en lui. Du Macron sortant d’urgence sur le perron de l’Elysée pour dire que l’extinction du vivant c’est pas bien, et que c’est grave, et qu’on va s’en occuper tout de suite, quand il laisse bétonner les champs d’Ile de France pour construire des méga-supermarchés, promeut les contournements autoroutiers, assouplit la loi littoral. Au bal des bonimenteurs ils feraient un beau couple tous les deux.

NOU-S PERPIGNAN ne mange pas de ce pain là. Depuis novembre dernier nous avons alerté la municipalité de Perpignan sur la nécessité de réduire la pollution lumineuse pour préserver la biodiversité. Nous avons lutté contre la municipalité de Perpignan et l’agglomération Perpignan Méditerranée pour empêcher la bétonisation de Château-Roussillon et de Villeneuve-de-la-Raho. Et nous continuerons à le faire.

Ramassage de déchets sur les quais de la Basse à Perpignan

Puisque Jean-Marc Pujol nous a expliqué que c’était difficile et fatiguant de vérifier que les enseignes commerciales arrêtent d’illuminer leurs enseignes la nuit, nous lui rappellerons ses obligations lors du prochain conseil municipal. La pollution lumineuse a un effet nocif sur la biodiversité. Elle coûte cher à notre communauté. Elle pourrait être réduite immédiatement et sans préjudice pour les Perpignanais. Que Jean-Marc Pujol commence par agir s’il souhaite lutter pour protéger notre environnement. Qu’il fasse appliquer la loi sur la pollution lumineuse, et qu’il arrête l’urbanisation de ce qui reste de la ceinture verte de Perpignan, plutôt que de nous montrer des photos des quais de la Basse. Et qu’il arrête, en somme, de nous prendre pour des imbéciles.

Éclairage public sur le parking du Parc des Expositions

Pollution lumineuse et éclairage public : NOU-S PERPIGNAN poursuit son combat

Le 16 novembre dernier le collectif NOU-S PERPIGNAN avait constaté que 116 enseignes ne respectaient pas les dispositions du Grenelle de l’environnement leur demandant d’éteindre leurs façades et leurs vitrines entre 1h et 6h du matin. Après avoir alerté la presse, il avait envoyé le 30 novembre la liste de ces enseignes à Jean-Marc Pujol en lui demandant de faire appliquer la loi. Il lui avait également signalé la nécessité de modifier un éclairage public mal réfléchi, illuminant des rocades désertes toute la nuit.

Continuer la lecture de « Pollution lumineuse et éclairage public : NOU-S PERPIGNAN poursuit son combat »

La ronde de nuit de NOU-S PERPIGNAN

Ronde de nuit pour NOU-S Perpignan

Dans la nuit du 16 au 17 novembre 2018, les membres du collectif NOU-S PERPIGNAN ont visité les périphéries commerciales de notre ville pour vérifier que la loi prévoyant l’extinction des enseignes, des vitrines, et des façades des locaux commerciaux et industriels entre 1h et 6h du matin y soit bien respectée. Les entreprises ont eu 6 ans pour se mettre en conformité. Et il incombe à la municipalité de les rappeler à l’ordre, voire de les sanctionner.
Pour autant, et comme ils le craignaient, beaucoup d’entreprises ne respectent toujours pas la loi dans notre ville. Ils ont constaté 116 infractions en parcourant le polygone Nord, la route d’Espagne, l’avenue Julien Panchot, et la route de Prades. Continuer la lecture de « La ronde de nuit de NOU-S PERPIGNAN »